Vous avez un projet immobilier (maison individuelle, lotissement, immeuble, bureaux) et vous souhaitez le raccorder au réseau public fibre

COMMENT RÉALISER L’ADDUCTION FIBRE DANS LES NORMES ?

Pour pouvoir raccorder une habitation ou un local professionnel à la fibre, un passage doit permettre d’acheminer le câble de fibre optique depuis la rue, en domaine public, jusqu’à l’intérieur du bâtiment, en domaine privé. Il s’agit d’une adduction. Quand elle n’existe pas encore, la réglementation impose de la réaliser en respectant certaines normes.

Vous êtes un PARTICULIER

Votre projet de construction, de rénovation ou de viabilisation de terrain nu se situe

HORS LOTISSEMENT

Sur la propriété privée, l’adduction est à la charge du propriétaire comme pour les autres réseaux d’eau et d’énergie. Les travaux d’adduction peuvent être réalisés par le propriétaire ou par une entreprise de voirie et réseaux divers de son choix, dans le respect des normes.

Sur le domaine le domaine public, il faut constituer un dossier pour lancer les travaux d’adduction par les collectivités. Une participation financière pourra être demandée.

Votre projet se situe

EN LOTISSEMENT

Le lotisseur a ou va réaliser les travaux d’adduction de l’habitation au réseau télécom. Une fois les travaux terminés, si votre adresse est éligible à la fibre vous pouvez vous abonner auprès d’un opérateur de votre choix qui propose ses services à votre adresse.

Vous êtes promoteur, constructeur, concepteur d’ensemble immobiliers

Les Maîtres d’Ouvrages de maisons individuelles, immeubles et lotissements doivent réglementairement prévoir les infrastructures et le déploiement de la fibre de leurs opérations.

Pour être pris en exploitation par NATHD (Opérateur d’Infrastructure),  les équipements ou infrastructures mis en place par le Maitre d’Ouvrage lors de la construction de bâtiments neufs doivent répondre au cahier des charges à télécharger ci-dessous.